Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
les Amériques en camping-car
12 juin 2015

U.S.A ( 4 )

USA 4

 Capture USA 4b

                   Mercredi 27 mai , de Rexburg à Wells . On suit la superbe Snake River . Avant Twin Falls , commence un canyon assez profond . Nous allons traverser la Snake River sur un pont très spectaculaire , genre Gustave Eiffel , qui s’appelle le Perrine Bridge et qui enjambe la rivière de 460 m au dessus du canyon .

DSC_0866

DSC_0868

                   Nous continuons dans le désert et traversons de petites villes dont la principale attraction est un casino .

DSC_0879

                  Nous nous arrêtons à Wells sur un immense parking presque vide ( deux RV , rereation vehicules , sont déjà là ) .

DSC_0884

                   Jeudi 28 mai , de Wells à Fernley . Avant de quitter Wells nous allons faire le plein de la bouteille de gaz , bouteille mexicaine que nous avions achetée à Cancun . Elle a le format de la bouteille américaine ( 9 kgs ) et nous l’avions remplie une fois à Gauadalaraja , coût chaque fois environ 10 dollars .

                   Aujourd’hui , nous allons faire beaucoup de route . Très beaux paysages de désert et de lagunes , nous sommes dans le Nevada . Nous passons à côté de deux prisons , au bord de la route des panneaux : il est interdit de prendre des autostoppeurs . Toujours les montagnes au loin . Arrêt sur un parking Walmart , nous avons fait 495 kms .

                   Vendredi 29 mai , de Fernley à Carson City , en passant par Reno et Virginia City .

                   RENO : ville que nous connaissions comme le deuxième endroit après Las Vegas où on se marie en un clin d’oeil . Aujourd’hui , sur l’avenue centrale au milieu de quelques hauts immeubles assez modernes ( on ne peut parler de gratte-ciel ), il y a une très belle exposition de voitures anciennes qui semblent être à vendre . Des gens se promènent , un orchestre joue du rock , plus loin c’est Elvis qui nous accompagne . On a trouvé la ville assez plaisante .

DSC_0899

DSC_0901

DSC_0900

DSC_0909

DSC_0923

                   Après un pique –nique rapide le long d’une rue , nous nous dirigeons vers VIRGINIA CITY , ancienne mining town , lieu emblématique de la ruée vers l’or . Nous sommes un peu déçus , nous pensions trouver une ville fantôme et c’est une trop jolie petite ville de mineurs qui se présente à nous , bien restaurée , avec beaucoup de saloons , de magasins de vêtements , de souvenirs et la mine que nous aurions aimé visiter restera close . On en a visité une autre la Ponderosa Mine .

DSC_0930

DSC_0933

DSC_0936

                                                                                                                                                                         L’ANCIENNE  ET  LA  NOUVELLE       

DSC_0951         DSC_0954

DSC_0948

                   Nous prenons la direction de Carson City en redescendant les deux mille mètres que nous avions montés à l’aller , dans un superbe paysage de sapins et de chalets . Bivouac chez Walmart à Carson City .

DSC_0959

                  

                   Samedi 30 mai , de Carson City à Bodie . Après Carson City , ville moderne dans la plaine , nous allons traverser une immense chaine de montagnes , la Sierra Nevada . Nous prenons la route  Scenic  50 , qui nous fait monter à 2800 m et traverser la Humboldt Toijabe National Forest avec ses très beaux sapins . On arrive au Lac Tahoe dans lequel se jettent une soixantaine de rivières , de couleur émeraude et de près de cinq cents mètres de profondeur . Il est à cheval entre la Californie et le Nevada . Nous n’avons vu que des morceaux du lac Tahoe , il est entouré de bords très élevés , surmontés de hauts sapins qui empêchent une vue panoramique . De plus tout l’espace est occupé par des propriétés privées bien fermées . On a pu vraiment s’approcher des rives qu’à South Lake Tahoe , ville enlaidie par des constructions lourdes et des grands hôtels casinos .

DSC_0961

                  Après South Lake Tahoe nous prenons une route de montagne très élevée mais très bonne pour aller à Bodie , une ville fantôme de la ruée vers l’or en Californie qui se trouve à 2800 m en plein désert . La route s’arrête et l’on prend une route sans revêtement de 5 kms mais qui en paraît beaucoup plus . On découvre la ville de loin et la vue est saisissante de beauté et de tristesse .

DSC_0989

                   BODIE :  son nom vient de celui qui y a découvert de l’or en 1859 . Sa population atteignait 10000 habitants en 1879 , alors que les autres cités du versant ouest étaient en déclin . Elle était renommée pour sa mauvaise ambiance et le pire des climats ( il pouvait faire de – 30 à – 40 en hiver ). Il y avait des meurtres presque tous les jours , les vols , les hold-up , les tirs de rues fournissaient de l’animation et les 65 saloons offraient beaucoup de possibilités de se détendre après des jours de dur travail dans la mine . Maintenant Bodie est tranquille , tous les mauvais garçons sont dans leur tombe . Nous sommes allés au cimetière qui se trouve sur une petite colline , à gauche avant l’entrée de la ville . Il ne reste plus grand chose des bâtiments , les constructions en bois se sont dégradées sous l’effet du climat très rudes , des incendies et des tremblements de terre . Mais on peut voir quelques maisons avec leurs meubles , des cuisines , des chambres , des salles de séjour . Un saloon et un hôtel sont bien conservés , l’école est toujours là , de même que l’église protestante , la prison , le puits .

DSC_1002

DSC_1028

DSC_1007

DSC_1006

 

 

 

 

 

 

DSC_1000

DSC_1001

 

 

 

 

 

 

DSC_1024

DSC_1021

                   Nous aurions voulu surtout visiter l’usine où l’on procédait à l’extraction de l’or qui comportait plusieurs stades assez compliqués , et malheureusement l’usine était fermée .

DSC_0009

DSC_0020

                   Très proche de Bodie , se trouve le lac Mono situé en plein coeur d’une région volcanique . Il est alimenté par cinq rivières . L’évaporation naturelle et les détournements des cours d’eau ont créé une composition chimique particulière . Il contient trois fois plus de sel que le Pacifique . Les étranges formations rocheuses sur le lac sont des concrétions calcaires ( tufa ) crées par une réaction chimique entre l’eau de source souterraine et l’eau du lac . Elles devraient être sous marines mais sont en fait de plus en plus apparentes à cause de la baisse du niveau de l’eau ( un aqueduc qui alimentait la ville de Los Angeles a fait baisser le niveau de 15 m , depuis 1994 une loi y a mis un terme et l’eau remonte peu à peu ) . Nous avons bivouaqué tous seuls au bord du lac .

DSC_0032

                

                   Dimanche 31 mai , en quittant le lac Mono nous sommes presque à la porte du YOSEMITE NATIONAL PARK ( entrée 30 dollars pour le véhicule ) . C’est une vallée glaciaire de la Sierra Nevada avec les montagnes et les forêts de sequoias qui l’entourent . Les sequoias du nom d’un chef indien sont des conifères géants au tronc rouge qui peuvent vivre 2000 ans . Creusée par les glaciers la Yosemite valley est pratiquement plate et surmontée de part et d’autre de murs de granite dont le célèbre El Capitan , paroi mythique dans le monde de l’escalade . Nous y avons passé une bonne partie de la journée : magnifique ! un ours était au rendez-vous . Bivouac à Merced .

DSC_0038

DSC_0081

DSC_0062

DSC_0057

DSC_0083

DSC_0096

                                                                                                                                                                                          EL  CAPITAN

CSC_0088

                

                   Lundi 1 juin , de Merced à Salinas , nous faisons route dans un paysage montagneux ,désertique , ensuite nous traversons d’immenses plantation maraîchères , d’artichauts , d’oignons , de fraises . Il y a de nombreux vendeurs de fruits le long de la route ( cerises ,abricots , pêches ) . Nous nous dirigeons vers la péninsule de MONTEREY et prenons la route à péage ( 10 dollars ) appelée 17 Mile Drive Pebble Beach qui traverse la péninsule et conduit à la magnifique plage de sable blanc de Carmel dans un véritable labyrinthe . De superbes villas un peu surannées , noyées dans les jardins et les arbres partagent l’espace avec des golfs ( il y en a six ) et en particulier à l’extrémité de la pointe , le Pebble Beach Golf Links .

DSC_0107

DSC_0103

DSC_0122

DSC_0114

                   Ensuite le long de Pacific Grove , nous longeons le bord de la côte , succession de rochers sur lesquels se chauffent au soleil , des lions de mer , des cormorans et des goélands . Mer bleue , il fait beau , à gauche des rocheux déchiquetés , à droite les golfs . Nous arrivons à Monterey dix kilomètres après Carmel .

DSC_0011

                  MONTEREY : capitale de la Californie mexicaine jusqu’en 1846 , ensuite important port de pêche jusqu’au milieu du XX ème siècle . Immortalisé par John Steinbeck dans son roman Cannery Row qui décrit le quartier des conserveries , un endroit de débauche et de puanteur . Les bâtiments sont d’époque mais revisités touristes avec leur lot de souvenirs un peu bébêtes . Les mugs aux boîtes de sardines sont assez jolis . Il y a aussi le Fischerman’s Warf complètement réoccupé par les boutiques et les restaus .

DSC_0021

DSC_0029

                   Bivouac assez loin d’ici sur un parking Walmart à Salinas .

                   Mardi 2 juin , avant de quitter Salinas , nous allons voir la belle maison de John Steinbeck . Né en 1902 à Salinas , il passa son enfance avec les cow –boys de la région avant d’aller faire ses études à Stanford . Après un passage à New York , il revint en Californie et écrivit des romans à succès dont ¨Des Souris et des Hommes ¨qui se déroule à Salinas .

DSC_0127

                   Nous traversons des terres agricoles , nous passons à Castroville , capitale de l’artichaut , ensuite à Watsonville capitale de la fraise . Nous en avons acheté , elles sont délicieuses , bien meilleure qu’en France .

                   Nous rejoignons la côte à Santa Cruz où avec un peu de difficultés nous nous arrêtons le long de la falaise . Au dessous de nous les longues vagues fourmillent de surfeurs . Nous avons passé un long moment à les regarder et à les photographier .

CSC_0179

CSC_0180

CSC_0181

CSC_0182

                   Bivouac à San Jose .

                   Mercredi 3 juin , de San Jose nous passons à Palo Alto , à environ 45 kms de San Francisco , considéré comme le coeur de la Silicon Valley  . La ville compte 61000 habitants , son nom signifie grand arbre en espagnol qui fait référence au sequoia , emblème de l’université de Stanford où nous sommes allés . La Silicon Valley est le lieu de résidence des patrons de start- up , des étudiants et des professeurs de Stanford , la ville regorge de cerveaux et le niveau de vie des familles y est le plus élevé d’ Amérique . Nous avons retenu l’origine émouvante de l’université de Stanford .

                   En 1876 , le gouverneur de Californie et magnat des chemins de fer Leland Stanford , achète un terrain dans la vallée pour y bâtir une ferme . En 1884 , bouleversé par la mort de son fils , il entreprend le projet de fonder une université sur cette même terre pour ¨investir dans l’avenir des enfants de Californie ¨ .

                   Stanford est réputée à travers le monde pour l’excellence de son enseignement en électronique et en informatique .

DSC_0133

DSC_0136

DSC_0142

 

 

 

 

 

 

DSC_0143

Publicité
Publicité
Commentaires
les Amériques en camping-car
Publicité
Archives
Publicité