Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
les Amériques en camping-car
27 mai 2015

U.S.A ( 2 )

Capture USA 2

                  Nous nous sommes présentés à l’entrée du parc avec l’intention d’aller sur l’un des campings . Tous pleins , nous a répondu le ranger de service . Obligation nous a été faite de revenir 50 kms en arrière , à Cameron où nous nous sommes réfugiés sur le campground d’un hôtel que nous n’avons pas payé .

                  Vendredi 15 mai , de Cameron au Grand Canyon . Quelques vingt kilomètres après Cameron , arrêt payant ( 10 dollars ) sur le parking d’un très beau canyon , celui du Petit Colorado .DSC_0439

                    Arrivée au Grand Canyon par l’entrée est . Prix de l’entrée 25 dollars , pass pour le véhicule valable sept jours . Nous sommes au bord du Grand Canyon du Colorado , sur un plateau creusé par cette force de la nature qu’est le fleuve Colorado qui prend sa source dans les rocheuses , roule avec violence une eau verdâtre et après avoir parcouru 2300 kms se jette dans le golfe de Californie . Il n’a pas seulement creusé , il a sculpté une dizaine de couches de roches différentes , donnant un mélange kafkaien de formes et de couleurs . Le canyon est bordé par deux plateaux à peu près parallèles , North Rim et South Rim ( sur laquelle nous sommes ) et qui , ne sont éloignés que de quelques kilomètres . Devant nous , se dresse une grosse tour , la Desert View Watchtower (tour d’observation ) , parfaite réplique d’une tour indienne préhistorique , construite en 1932 au dessus du vide . Elle offre une vue sublime sur le Grand Canyon et sur le Colorado , que l’on voit serpenter , ruban vert gris qui scintille lorsqu’il y a le soleil qui aujourd’hui n’est pas au rendez-vous .

DSC_0452

DSC_0450

                   A l’intérieur, les murs sont agrémentés de peintures de l’artiste indien Fred Hopi Kabotie .

DSC_0458

DSC_0459

 

 

 

 

 

 

 

DSC_0474

                  Cet endroit est appelé Moran en souvenir d’un peintre impressionniste qui aimait y peindre .

DSC_0504

                  Le temps qui n’était pas merveilleux s’est dégradé tout à fait . Nous sommes allés à l’un des campings du parc . Il y avait peu de monde , et nous étions furieux contre le ranger qui la veille nous avait dit que c’était plein et nous avait obligé de revenir à Camaron . Dans la soirée , il y a eu des chutes de neige et le samedi matin , il faisait zéro degré .

                   Samedi 16 mai , nous avons terminé le parcours que nous n’avions pu faire la veille et comme il faisait bien meilleur , nous avons refait avec plaisir tout le trajet , reprenant des photos mieux éclairées .

DSC_0519 DSC_0508

DSC_0554

DSC_0467

DSC_0523

 

 

 

 

 

 

 

                   Quittant le Grand Canyon tard dans la matinée , nous nous dirigeons vers Las Vegas . En suivant la route 66 dont nous reparlerons ensuite , nous nous arrêtons dans de petites villes délaissées depuis la construction de la highway 40  qui mène à Los Angeles mais qui ont su garder des souvenirs de la route 66 , Williams , Ash fork , Seligman , Peach Spring . Nous nous sommes arrêtés à Kingman , sur le parking du K.Mart , très bruyant .

                   Dimanche 17 mai , avant de quitter Kingman , nous sommes allés au musée de la route 66 que nous avons beaucoup aimé . Cette route , que pendant des années les américains ont appelée the mother road ou the glory road , un peu à la manière de la nationale 7 chez nous , allait de Chicago ( Illinois ) à Los Angeles ( Californie ) . Sur 3500 kms , elle traversait les plaines , les déserts du sud-ouest pour arriver sur les bords du Pacifique . La période glorieuse de la route commença dans les années 50 , les américains avaient laissé la guerre derrière eux pour prendre la route et en même temps la promesse d’une vie meilleure . C’est à ce moment là que le concept de fast-food est apparu . Les boutiques , les motels le long du chemin fournissaient un arrêt bien venu , les stations- services se mettaient en compétition pour offrir ¨ les meilleures toilettes ¨ . Le frisson de l’aventure avait jeté les américains sur la route . Mais cette route n’avait fait que reprendre le tracé des pistes empruntées par les pionniers qui allaient vers l’ouest dans les années 1820 avec leurs charriots lourdement chargés . Ils étaient sous la menace permanente des indiens et du manque d’eau qui les obligeait à attendre les pluies saisonnières .

DSC_0036

 

DSC_0020

DSC_0042

DSC_0004

DSC_0013

DSC_0012

DSC_0010

DSC_0023

                    Le long de la route , nous avons aussi photographié des boites à lettres et des trains nombreux et interminables .

DSC_0031

DSC_0028

                   Nous avons continué sur la higway 40 qui avait pris la place de la route 66 , et nous nous sommes arrêtés au Hoover Dam , 50 kms avant Las Vegas . Le Hoover Dam est un barrage sur le Colorado délimitant la frontière entre l’Arizona et le Nevada . Inauguré par le président Hoover en 1935 , il fut à l’époque la plus grande retenue d’eau du monde . Il n’a plus cette place mais il reste impressionnant . La centrale fournit de l’énergie à une importante partie du Nevada , de l’Arizona et de la Californie . S’en est suivi le lac Mead qui mit vingt ans à se remplir et alimente en eau les populations qui profitent de l’énergie électrique .

DSC_0053 

DSC_0057

 

                  Nous arrivons à Las Vegas dans la soirée , nous nous installons sur le parking du casino Tropicana . Nous sommes dans le Nevada qui tient son nom de la chaine de montagnes qui le parcoure . C’est un pays d’espaces désertiques . Dans les années 1930 lorsque le jeu a été légalisé et que l’on procédait à la construction du barrage Hoover , le centre du vieux Las Vegas était surnommé le ravin scintillant des ouvriers , un quartier de divertissement brillant de milliers d’ampoules dans le désert du Nevada , un gouffre de perdition , d’alcool et de prostitution . Nous sommes dans la capitale du jeu . Les gens qui viennent ici sont d’abord des joueurs . Les touristes eux , sont quantité négligeable , ils déambulent au milieu d’une débauche de lumières , le long d’une  avenue où se trouvent les plus grands casinos . Le premier casino fut créé en 1946 par le gangster Bugsy Siegel qui s’inspira du strip de Los Angeles et de ses palaces . Tous les grands casinos : le Cesar Palace , le MGM , le Flamingo , le Luxor , le New York , le Paris , parmi d’autres ( il y en a une trentaine ) , ont ouvert des hôtels à thèmes et pratiquent des prix différents selon la clientèle à cibler . Par exemple , le César Palace a reconstitué magnifiquement la Rome ancienne , le Paris a recopié avec goût la tour Eiffel , l’Arc de Triomphe , l’Opéra , les rues de Montmartre , Excalibur , hôtel familial très bon marché , a revisité le Moyen –Age . En ce qui concerne les spectacles de rue , le Mirage nous en offrait un sur les volcans assez ordinaire et nous ne sommes pas allés jusqu’à l’Ile au Trésor nous étions morts de fatigue . En revenant au camping-car , nous nous sommes fait déloger , on s’y attendait un peu . Nous sommes allés un peu plus loin , sur le parking du Four Seasons , on a bien voulu nous accepter jusqu’à six heures du matin , le fait d’être français y a contribué sans doute .

DSC_0072

DSC_0131

DSC_0076

DSC_0075

DSC_0116

DSC_0084

DSC_0080

 

 

 

 

 

 

DSC_0087

DSC_0094

DSC_0092

DSC_0091

DSC_0093

 

                   Lundi 18 mai , nous quittons Las Vegas , direction l’est , nous prenons la route vers Zion National Park , le plus ancien parc de L’Utah qui a célébré ses cent ans en 2009 . C’est un parc de première importance pour ses paysages majestueux , la faune , les nombreux sites archéologiques qui y ont été mis à jour et surtout les nombreuses randonnées . Nous nous sommes contentés de le traverser et avons payé pour cela 25 dollars . Il est d’ailleurs particulièrement difficile de s’arrêter faute de parkings .

DSC_0146

DSC_0150

DSC_0153

 

                   Arrêt le soir dans un parc national , le Coral Pink Sand Dunes , dans un très joli camping ( 17 dollars ) avec toutes les commodités au milieu des dunes roses.

DSC_0164

 

                  Mardi 19 mai , à 130 kms d’ici , il y a Bryce Canyon vers lequel nous nous dirigeons . Comme Monument Valley , Bryce Canyon s’annonce longtemps à l’avance dans un environnement rouge et blanc . Bryce Canyon n’est pas tout à fait un canyon , mais plutôt un gigantesque amphithéâtre naturel . Ses structures géologiques , les hoodoos , sont d’extraordinaires et bizarres aiguilles rocheuses , façonnées par la pluie , le vent et le gel . Pendant notre présence , il a neigé et il faisait 4 degrés . Nous sommes allés sur les principaux sites , certains avec une très dense forêt de hoodoos , d’autres plus aérés . L’altitude est de 2800 m au Rainbow Point , l’endroit le plus élevé du parc .

DSC_0267

DSC_0233

DSC_0223

DSC_0217

DSC_0210

DSC_0230

DSC_0248

DSC_0263

DSC_0255

                   Le nom de Bryce lui a été donné par un couple de mormons , Ebenazer et Mary Bryce qui ont vécu ici de 1875 à 1880 et ont aidé à l’établissement des colons dans le sud-ouest de l’Utah et le nord de l’Arizona . Ils ont eu 12 enfants .

                   A bientôt pour la suite de notre périple dans les grands parcs américains .

Publicité
Publicité
Commentaires
les Amériques en camping-car
Publicité
Archives
Publicité