Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
les Amériques en camping-car
17 mai 2015

U. S. A ( 1 )

Capture U S A 1

              P1080058

                   Mercredi 6 mai , nous sommes à Nogales , ville frontière entourée de montagnes qui s’étend de part et d’autre de la frontière avec les U.S.A . Nous étions pressés sans doute de passer en Arizona , nous n’avons pas vu le poste frontière du Mexique et nous nous sommes retrouvés entre les pattes des douaniers américains extrêmement antipathiques et se prenant très au sérieux . Fouille acharnée du camping-car , ils ont trouvé deux minuscules tranches de jambon , oubliées par mégarde . N’ayant pas d’imprimante , l’absence de l’attestation du visa électronique ( ESTA ) , a fait durer nos formalités . Par contre pour le camping-car , aucun papier . Pour clôturer l’affaire , nous sommes retournés à pied aux  bureaux mexicains . Nous avons pris ensuite la route de Tucson et là , après plus de huit mois de routes plutôt difficiles , nous voici au paradis des¨automobilistes ¨ (belles routes , pas de péages ou si peu , diesel à 0,65 euro ) . Bivouac à Tucson , sur le parking d’une grande surface ( Safeway ) .

P1080111

                   Jeudi 7 mai , achats divers , en particulier un appareil photo chez Walmart , celui volé au Costa Rica nous manquait beaucoup . Passage dans un garage pour changer l’huile du camping-car , celle mise lors de la vidange au Mexique n’étant semble t-il pas adaptée au moteur Tdci (coùt : 26 dollars ).

TUCSON , grande belle ville de 900000 habitants , rues très larges , signalisation routière , grandes surfaces ressemblant plus à des sites touristiques qu’à des magasins , tout est parfait . Il n’y a pas de vrai centre , tout est construit pour l’automobile . Mais Tucson symbolise l’ouest sauvage dans son cadre exceptionnel en plein désert de Sonora .

En fin d’après-midi nous allons au Saguaro National Park qui couvre une partie de ce désert . Le désert de Sonora est emblématique de l’Arizona avec ses pitons rocheux et surtout ses célèbres cactus saguaros ,variété de cactus géants endogènes .

DSC00006

  DSC00011

                    DSC00001

.                  Bivouac dans les environs du Sonora Desert Museum , en dehors du camping . Dans de nombreux parcs il y a un camping .

                   Vendredi 8 mai , nous sommes sur le point de partir lorsque qu’un ranger se présente et nous demande 10 dollars pour le parking . Nous ne sommes pas dans le camping mais nous devons payer le parking du parc . Nous allons , non loin de là , à l’Arizona Sonora Desert Museum , à 25 kms à l’ouest de Tucson , deuxième endroit en Arizona le plus visité après le Grand Canyon . Trois kilomètres de sentiers aménagés , au milieu des cactus saguaros , des Palo Verde ( arbustes jaunes qui fleurissent partout en ce moment , des figuiers de barbarie qui commencent à fleurir , et toutes sortes de cactus et d’épineux dont nous ne connaissons pas le nom . La visite commence par un zoo passionnant . Le musée est jalonné d’habitats , de grottes , d’expositions où l’on observe la faune , la flore , les minéraux de la région .

DSC_0018

DSC_0049

DSC_0038

P1080076

DSC_0059

DSC_0055

DSC_0065

 

                   Samedi 9 mai : vers Flagstaff . Nous continuons à rouler au milieu du désert de Sonora et des superbes chaines de montagnes . Nous arrivons à Phoenix , capitale de l’Arizona , coeur d’une métropole de plus de 4 millions d’habitants . Pas de centre , si ce n’est une lignée de gratte-ciel . Pour nous , européens , ce n’est pas très excitant mais nous avons lu que Phoenix connait depuis dix ans un développement extraordinaire . La vie y est moins chère qu’à Los Angeles , il y a du travail et il y fait beau toute l’année .

P1080135

                   Nous continuons vers Flagstaff et nous allons vers la fraîcheur . Nous nous retrouvons au milieu d’une forêt de pins et nous nous demandons si nous ne rêvons pas , il y a au pied des arbres des restes de neige . Flagstaff est à 1400 m et il s’agit bien de neige .

P1080141

                   Nous nous arrêtons sur le parking de Walmart où il est formellement interdit de passer la nuit . Nous décidons de rester malgré tout et personne n’est venu nous déloger . Le lendemain matin , la température est de 2 degrés .

                   Dimanche 10 mai , direction Meteor Crater , 65 kms à l’est de Flagstaff . Il y a 49000 ans , une météorite s’écrase dans le désert de l’Arizona , détruisant toute vie animale et végétale dans un rayon de 150 kms . Le cratère , qui n’est pas le plus grand du monde mais le mieux conservé , a un diamètre de 1,3 km et une profondeur de 180 m . A l’entrée du beau Visitor Center , présentation d’un morceau de la météorite . Un second intérêt après celui du cratère s’est développé par le fait que les astronautes du programme Apollo ont reçu une instruction intensive ici . Les photographies de la lune et des autres planètes démontrent que leurs cratères sont formés par l’impact de météorites . L’érosion a nivelé la plupart des cratères terrestres mais pas celui de Meteor Crater .

DSC_0105

DSC_0109

DSC_0107

DSC_0102

 

 

 

 

 

 

      

                   Dans la région , à 100 kms au sud est de l’endroit où nous sommes , se trouvent la Forêt Pétrifiée et le Désert Peint .

                   Nous sommes sur un haut plateau aride , qui était il y a 225 millions d’années une vaste plaine alluviale sillonnée de nombreux cours d’eau . De grands arbres se trouvant au bord des voies d’eau sont tombés ( on ne nous explique pas pourquoi ) . ils ont été transportés vers la plaine inondée , recouverts d’argile , de boue , de sable et de cendres volcaniques . Cette couverture de sédiments a retardé le pourrissement des troncs . Les eaux souterraines chargées de silice se sont infiltrées dans le bois , remplaçant les tissus spongieux par des cristaux de quartz . Les troncs ont été conservés comme bois pétrifié , c’est à dire qu’ils se sont transformés en pierre . Les résidents ont d’abord commencé à vendre le bois pour en faire des souvenirs . Puis ils se sont rendu compte que la forêt n’était pas inépuisable . En 1962 , la forêt pétrifiée a été déclarée parc naturel par le président Roosevelt pour la préserver .

DSC_0152

                  Les troncs ont acquis de vives couleurs grâce au fer, au manganèse , au carbone qui se trouvaient dans l’eau saturée de silice .

DSC_0138

DSC_0146

DSC_0158

                   Nous avons continué le long d’une route de 45 kms qui nous mène à une autre partie du parc : Le Désert Peint . La Forêt Pétrifiée continue , mais nous sommes au milieu de reliefs striés ou colorés , de blanc , de beige , de brun , de rose qui ne peuvent mieux se décrire qu’en regardant les photos .

DSC_0163

DSC_0164

DSC_0171

                   Le camping étant interdit sur le parking du Désert Peint , nous sommes revenu au camping gratuit qui se trouve à l’entrée de la Forêt Pétrifiée .

DSC_0175

 

                   Lundi 11 mai , du camping de la Forêt Pétrifiée au Canyon de Chelly , 320 kms . Nous sommes dans le désert et en territoire indien au bout de 100 kms . Le Canyon de Chelly  , tout en étant un parc national , appartient aux indiens . Le rio de Chelly qui a des affluents dont le plus important est le canyon del muerto , longe les montagnes Chuskas , ainsi que la région qui sépare l’Arizona du Nouveau Mexique , il est enfermé , lui et ses affluents , dans des canyons aux parois verticales qui varient de 305 m à 9 m . Il est composé de grès dont la teinte rougeâtre change en intensité selon l’heure de la journée . On suit en véhicule le bord de la rive sud . La route donne accès à cinq points de vue spectaculaires .

DSC_0202

                  Les canyons de Chelly ont une très longue histoire . On y trouve les ruines de villages indiens préhistoriques , de villages de Pueblo ayant construit des maisons troglodytiques . Vers 1700 les indiens Navajos ont attaqué les villages , ce qui leur a valu des représailles de la part des gouvernements successifs . Ils avaient constitué une forteresse dans le canyon de Chelly là où un détachement de cavalerie américaine commandé par Kit Carson les a acculés et massacrés . Leur chef , Hosbinini s’est réfugié avec les rescapés à Monument Valley . Aujourd’hui , ils vivent en paix dans et autour des canyons .

DSC_0218

DSC_0214

DSC_0205

DSC_0200

DSC_0191

 

                   Mardi 12 mai , aujourd’hui nous allons à Monument Valley Navajo Tribal Park qui se trouve à 200 kms au nord du Canyon de Chelly . Tout le long de la route , les monolithes de grès dressés au milieu d’immenses plaines annoncent Monument Valley . Nous avons fait quelques photos de ces géants avec à leur pied l’habitat indien de la région .

DSC_0250

DSC_0264

DSC_0275

 

 

 

 

 

 

DSC_0280

                 

                   Le parc s’étend sur l’Arizona et l’Utah . Il a été établi en 1958 pour préserver l’environnement . C’est l’un des plus beau endroits au monde quant aux formidables structures naturelles créées par l’érosion . Nous avons payé 20 dollars l’entrée du parc pour le camping-car . Nous pensions faire le parcours par nous-mêmes , mais le circuit est interdit aux gros véhicules . Un peu réticent , nous avons pris un tour en 4X4 , 100 dollars pour deux ( prix d’amis ) . Grand bien nous en a pris , le parcours est plutôt difficile . Beau temps avec de temps à autre , une rafale de vent et un grand bain de poussière rouge . Nous sommes passés le long des principaux monuments , Merrick Butte , Left Mitten , North Window , Three Sisters , Elephant Butte et John’s Ford Point .

DSC_0349

DSC_0311

DSC_0344

DSC_0307

DSC_0323

DSC_0331

                   Nous avons quitté le sympathique navajo pour aller visiter le Hogan , hutte navajo reconstituée sur le parking ( hutte ronde faite de troncs à peine équarris , recouverte d’argile et avec au milieu un poêle à bois dont le tuyau sort par le toit ) .

DSC_0355

                 

                   Nous avions l’adresse GPS d’un camping gratuit au Navajo National Monument . Nous n’y croyions pas de trop . Nous y sommes allés . C’est en effet un magnifique campground , à 2100 m d’altitude au milieu des pins avec très peu de monde , WC , lavabos , évier en plein air , le rêve ! . Nous y sommes restés aujourd’hui mercredi 13 mai , jour de repos comme au tour de France . La nuit , il fait très froid , un orage a commencé vers 20 h .

                   Jeudi 14 mai , il a plu toute la nuit , nous partons vers le lac Powell qui se trouve à 150 kms du camping . Avant 1957 , il n’y avait ici qu’un magnifique désert mais la construction d’un barrage sur le Glen Canyon a transformé la région en un immense lac bleu au tracé sinueux de fjord norvégien . Deux superbes points de vue sont accessibles en camping-car , le premier qui balaie toutes les montagnes en face de nous , y compris une centrale électrique à charbon et ses trois énormes cheminées crachant dans l’atmosphère , le second , le Lone Rock Beach , un énorme et très beau rock de grès planté au milieu du lac entre la montagne et la plage . Malheureusement nous n’avons pas vu la légendaire couleur bleue du lac Powell . Aujourd’hui , l’orage d’hier continue , il pleut par moment et l’eau est plutôt bleu gris . Après un repas rapide , nous prenons la direction du Grand Canyon National Park .

DSC_0374

DSC_0375

DSC_0376

DSC_0378

DSC_0400

DSC_0416

Publicité
Publicité
Commentaires
les Amériques en camping-car
Publicité
Archives
Publicité