Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
les Amériques en camping-car
16 avril 2015

GUATEMALA - BELIZE

Capture Guatemala Belize

                   GUATEMALA

                   P1070096

 

                   Nous arrivons assez tard à la frontière du Guatemala , les formalités pour la migracion se font comme d’habitude assez rapidement , mais quand il s’agit de payer la taxe de douane pour le camping-car , les choses se compliquent . La taxe doit être payée à la banque et cette dernière est fermée jusqu’à lundi . Nous passons la nuit sur le petit parking de la douane . Un gros orage se déclare , il pleut toute la nuit .

                   Vendredi 3 avril , deuxième épisode du passage en douane . Le paiement de la taxe ( 160 quetzals soit 35 dollars ) sera faite à notre place par un douanier bien intentionné . Un semblant d’inspection du camping-car est faite par la même personne . Ici , comme dans tous les pays précédents on ne peut passer ni fruits , ni légumes , etc …..

Nous prenons une route montagneuse qui nous inquiète , ce n’est pas celle que nous avions prévue . En fait , elle est assez bonne et va aboutir à une autoroute qui nous mène à Guatemala Ciudad , la capitale , 3 millions d’habitants pour un pays qui en compte 14 .

DSC02560

                   Cité moderne , construite sans aucun style , beaucoup de grands immeubles , d’énormes et très nombreuses affiches commerciales . On se contente de la traverser pour aller à Antigua Guatemala , la capitale culturelle et touristique qui se trouve à 40 kms à l’ouest de la capitale économique .

                   ANTIGUA : 50000 habitants , est le joyau du Guatemala . Entourée par trois importants volcans , l’Agua (3706 m ) , le Fuego (3863 m ) qui émet toujours des fumerolles depuis son éruption de 2002 et l’Acatenango (3976 m ) , elle semble sereine . Et pourtant , après s’être couverte au fil des siècles d’édifices somptueux , plusieurs tremblements l’ont réduite à néant . Mais en 1972 , l’UNESCO l’a classée au rang de patrimoine historique de l’humanité , ce qui l’a fait bénéficié d’un important programme de restauration et a abouti à ce qu’elle est aujourd’hui , une très belle ville qui a retrouvé son lustre d’antan . Elle est connue dans le monde entier pour sa semaine sainte et en particulier pour la procession du vendredi saint qui reprend pas à pas les derniers moments du Christ . La ville se couvre de tapis de fleurs sans cesse détruits par les processions qui se succèdent , et sans cesse reconstitués . Nous avons la chance d’y assister au milieu d’une foule passionnée et aimante . Le cortège débute par un orchestre suivi d’une troupe de romains légèrement tournés en dérision et puis suivent les différents tableaux . Chaque épisode du chemin de croix est représenté avec un réalisme déchirant .

P1070116

P1070121

 

 

DSC02584

P1070140

P1070169

DSC02599

P1070182

DSC02628

DSC02617

P1070178

DSC02631

 

                   Samedi 4 avril , nous avons bivouaqué dans une rue un peu excentrée d’Antigua et après une agréable promenade dans la ville redonnée à ses habitants , nous allons nous diriger vers un autre endroit très apprécié des guatémaltèques , le Lago Atitlan qui se situe au même niveau que Guatemala City , 115 kms plus à l’ouest . C’est l’ancien cratère d’un volcan qui a explosé il y a 85000 ans . Le lac à 1550 m d’altitude , dans son écrin de volcans , offre l’un des plus beaux spectacles d’Amérique Centrale . Mais pour atteindre le lac il faut passer par Solola , ville de 98000 habitants , qui ce matin est totalement paralysée . Cela nous permet de regarder autour de nous et d’observer les gens , les femmes en vêtements très chamarrés de la région , les hommes avec le grand chapeau , le pantalon très large et trop court . La longue traversée de Solola va se poursuivre par la descente très sinueuse vers le lac . Nous sommes effrayés par le nombre de véhicules et presque arrivés à destination , nous prenons conscience de la souricière dans laquelle nous sommes . Aussi décidons de rebrousser chemin dès que cela sera possible . Nous avons pris des photos , du lac , des volcans et de quelques villages .

P1070203

P1070215

P1070209

DSC02634

                   Nous avons pris la direction de l’est vers Chichicastenango dite Chichi principale bourgade de la province du Quiche , l’une des places phares du tourisme national . Des milliers de gens nationaux et étrangers viennent chaque année assister à son marché qui a lieu le jeudi et le dimanche . Donc nouas avons quitté les alentours du lac et nous avons pris une route magnifique allant jusqu’à 2600 m avec une pente et des lacets impressionnants . Arrivant à Chichi au rues étroites et pentues , nous nous voyons mal trouver un arrêt qui pourtant va se présenter à nous dans le prolongement de la station service .

                   Dimanche 5 avril , levés très tôt , nous allons arpenter les rues de Chichi déjà occupées par des vendeuses de fruits et légumes . Toutes les boutiques de tissus , de vêtements , de bric à brac ne sont pas encore ouvertes et nous voici devant les marches irrégulières de la belle église blanche Santo Tomas , couverte des fleurs que les villageois alentour sont venus vendre . Et c’est un très beau spectacle dans la lumière du matin . Nous pénétrons dans cette immense et sombre église où se pratiquent rites catholiques et indigènes ( photos interdites ,mais nous avons eu le temps d’en prendre une ) . Contrairement à certains marchés dans d’autres pays , dénaturés par un excès de tourisme , nous avons trouvé à Chichi une certaine authenticité .

P1070228

P1070230

DSC02645

 

DSC02649

DSC02653

 

 

 

 

 

 

 

P1070234

DSC02657

                                                                                                                                           BUS  DANS  LA  RUE  PRINCIPALE  DE  CHICHICASTENANGO

                   Ces bus sont une institution nationale , servant anciennement au transport scolaire des petits américains ou canadiens . Ils reçoivent les gens d’ici plutôt bien portants avec leurs enfants et tous leurs baluchons et bondés , ils sont souvent victimes d’accidents parce que conduits par des chauffeurs allumés . Ils sont appelés chicken-bus , leur toit étant souvent couvert de marchandises y compris de poulets vivants .

DSC02665

DSC02667

 

 

 

 

 

 

 

                   Notre prochaine destination , les sites Maya , nous oblige à repasser par Antigua et Guatemala City , et nous permet d’assister à l’une des nouvelles fantaisies du volcan Fuego .

 

P1070253

 

                  A Guatemala City , lavage du camping-car , avant d’emprunter la Carretera Atlantico qui suit le lit du Rio Motagua . 

DSC02672

                  Nous passons d’un climat tropical sec et même désertique à une végétation de plus en plus tropicale , humide et luxuriante ( bananiers , cocotiers ) . Nous sommes dans le domaine des grandes plantations fruitières héritières du temps de la United Fruit Compagny . Mais comme souvent nous sommes partis un peu tard et la route est plus ardue que nous le pensions , il fait nuit lorsque nous arrivons aux abords de Quirigua ( site Maya important de cette région ) . Et nous nous arrêtons le long de la route à côté d’une station service .

                  Lundi 6 avril , nous avons eu un peu de mal à trouver la route de Quirigua ( toujours pas de gps ) qui est situé dans la riche vallée du Rio Motagua . Le site archéologique se trouve au milieu de bananeraies et un peu avant d’y arriver nous avons été copieusement arrosés par un avion qui balayait les plantations . Très bel endroit , célèbre pour ses stèles de pierre , les plus hautes du monde Maya , protégées de manière judicieuse et élégante , par des paillotes . Le site a été classé par l’UNESCO au patrimoine mondial de l’humanité en 1981 . Extrêmement bien mis en valeur au centre d’une belle forêt tropicale , il se compose de dix neuf stèles , dont la plus grande mesure 11 m ( dont 3 m sous terre ) . Elles ont été extraites du lit du Rio Motagua et sculptées à l’aide de maillets de bois et ciseaux de pierre . Elles datent presque toutes de la fin du 8ème siècle ap J-C . Les stèles debout sont sculptées de personnages souvent à la coiffe impressionnante représentant des dieux ou des hommes , parfois des monstres . Certains visages sont très beaux . Les stèles zoomorphes faisaient fonction d’autels de sacrifices .

DSC02698

DSC02683

DSC02680

DSC02686

DSC02696

DSC02697

 

 

 

 

 

 

 

 

                  A la sortie du site Maya nous continuons notre avancée direction le nord est . Nous sommes en quête de wifi et la région ne s’y prête guère . Nous nous arrêtons à Poptun où se trouve une finca (ferme ,restaurant , camping ) dont l’histoire est légendaire , son propriétaire américain ayant été tué par les militaires qui ne supportaient aucune revendication démocratique .Nous pensions y rester deux jours et nous allons être déçus , installations sanitaires rudimentaires et wifi nulle.

                  Mardi 7 avril , nous quittons la finca après le déjeuner pour le nord du Guatemala .

P1070326

                                                                                                                                                                                   RUE  DE  POPTUN

DSC02704

P1070331

                                                                                                                                                                                    LAGO  DE  PETEN  ITZA

                  La région du Peten est le lieu de naissance de la civilisation Maya où l’on trouve les sites les plus prestigieux dont Tikal vers lequel nous nous dirigeons . L’isolement et la mise en valeur tardive de la région explique la préservation relative de l’écosystème : faune et flore très riches .

                  TIKAL , se trouve au milieu du parc national fondé en 1955 pour préserver cet héritage unique . Entrée 150 quetzals par personne ( 15 euros ) . Nous traversons une épaisse forêt pour arriver au site . Plus de 4000 structures ont été dénombrées, seules quelques unes ont été mises à jour . Après nous être installés au camping très sommaire , cher ( 10 euros ) et obligatoire , nous avons commencé notre approche le long de voies agréables à travers la forêt en allant tout de suite au coeur du sujet , la Plaza Mayor . De forme rectangulaire , elle rassemble le plus grand nombre de construction de Tikal . Les deux monuments les plus spectaculaires sont les temples 1 et 2 qui ferment la place à l’est et à l’ouest . Cette place fut le coeur de la vie religieuse , sociale , administrative et dynastique de la cité à travers les siècles .

DSC02750

DSC02727

                                                                                                                                                                                           TEMPLE  I

DSC02729

                                                                                                                                                                                        ACROPOLE  NORD

DSC02747

                                                                                                                                                                                                  TEMPLE   V

         DSC02754

                                                                                                                                                                                                    CAMPING

                   Mercredi 8 avril , avant de prendre la route pour le Belize , nous faisons une dernière promenade dans cette belle forêt . Nos pas nous conduisent sur une hauteur au temple IV du haut duquel on domine la canopée et les magnifiques arbres du parc .

De Tikal à Melchor de Mencos ( frontière avec le Belize à 75 kms ) nous traversons un paysage assez banal de pâturages , la route est truffée de trous énormes et une grande partie est en ripio . A la sortie du Guatemala nous devons payer une taxe municipale de 150  quetzals (15 euros ) avant de franchir le pont .

Nous sommes restés une semaine au Guatemala et nous avons parcouru 1180 kms dans un pays qui nous a plu parce que soucieux de conserver ses traditions malgré l ‘avancée du tourisme .

 

           BELIZE

                  DSC02756

                   L’entrée au Belize est rapide pour le camping-car , après paiement d’une taxe de 30 $ , l’autorisation de passage est portée sur le passeport du conducteur . L’achat de l’assurance obligatoire s’élève à 14,5 $ pour quatre jours (durée du visa qui nous avait été accordé ) .

                   Le Belize est un petit pays de 3OOOOO habitants , dont la langue officielle est l’ anglais , et la population à forte proportion noire . La monnaie est le dollar bélizien ( 2 $B = 1 $ US ) .

                   Nos premières impressions sont assez défavorables : petite route en mauvais état , ralentisseurs nombreux et non signalés , véhicules vieillots , petite maisons principalement en bois , très souvent délabrées .

                  Après soixante kilomètres de route , la nuit venue , nous nous arrêtons à Belmopan ( capitale du Belize , 20000 habitants ) sur un parking en bordure de route .

                  Jeudi 9 avril , dans la matinée nous profitons de la wifi du market situé près du parking . Dans l’après midi , direction Belize City , ville de 60000 habitants , au bord de la mer des Caraïbes . En cours de route nous doublons un scooter ¨Vespa ¨, des italiens selon Guy . Nous nous arrêtons pour leur parler .

DSC02761

                                                                                      LINDSAY  et  PAOLO  QUI  VIENNENT  DE  PANAMA  ET  REJOIGNENT  VANCOUVER  APRES  UN  SEJOUR  EN  AUSTRALIE  ALTERNANT  VOYAGE  ET  TRAVAIL

                   A Belize City , nous avons une adresse de bivouac , Old Marina , un complexe marina et plage . Avant de nous y installer nous faisons une visite de la ville .

DSC02771

                                                                                                                                                                                       CENTRE  VILLE

DSC02769

DSC02766

lDSC02768

                   En revenant à la marina nous faisons une nouvelle tentative de recherche de gaz , mais sans succès , la bouteille ne peut être remplie faute de raccord adapté .

                  Le lendemain , vendredi 10 avril , nous restons à la marina . La wifi fonctionne et Guy en profite pour régler le problème de l’assurance du camping-car pour le Mexique , les USA et le Canada : l’assurance est contractée auprès de la société américaine Thum Insurance , coût :1181 dollars pour 6 mois .

                  Dans la journée , nous faisons connaissance avec un couple qui se trouve tout près de nous sur un catamaran : Michèle française et Friedmut allemand qui résident à Santiago du Chili et naviguent sur la mer des Caraïbes . Le soir nous sommes invités sur le voilier . Et cela nous ouvre de nouveaux et biens extraordinaires horizons .

DSC02788

 

                   Samedi 11 avril , départ de Belize City pour Chetumal au Mexique . Dernières images du Belize :

P1070372

                                                                                                                                                                                    CIMETIERE  AU  BELIZE

DSC02790

                                                                                                                                                                                     MAISON  EN  CAMPAGNE

DSC02795

                  Nous sommes restés trois jours au Belize et avons parcouru 275 kms . 

                  Pour sortir du Belize, on nous a demandé 37,5 dollars pour deux . Les douaniers aussi bien féminins que masculins étaient tout à fait désagréables .

Publicité
Publicité
Commentaires
les Amériques en camping-car
Publicité
Archives
Publicité